*Assassins* Index du Forum

*Assassins*
Forum des *Assassins*

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Mon histoire

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    *Assassins* Index du Forum -> *Assassins* -> *Assassins*
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Triios
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2009
Messages: 23
Localisation: Vespera

MessagePosté le: Lun 2 Nov - 06:42 (2009)    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

Ma mère avait accouché de moi et déjà elle me jeta dans la rue. Je suis une erreur de jeunesse... elle portait une cape noir avec son capuchon de la même couleur sur la tête. elle ne voulait pas être reconnu. elle me posa dans un tas de dechet dans une ruelle sombre. il pleuvait. Elle avait donc mit le couverture. Un clochard l'a vu faire. Il est venu me prendre et il m'a regardé tendrement. il avait décidé de me garder et de m'élever. Il était seul. Vraiment seul. alors avec moi il l'était moins. Il m'a appelé Triios. Il me racontait plein d'histoire. Les histoire de sa vie. Pourquoi il était devenu un clochard. Tout ce remue-méninge avait duré environ deux ans. Çà avait arrêté parce qu'il c'était fait tabassé par une bande de brigand. Les brigand m'ont vu une fois qu'il l'avait tué. Ils étaient idiots mais...pas assez pour laisser un pauvre enfant seul dans un tas de dechet dans une ruelle sombre. Surtout une nuit de pluie. Ils avaient fouillé le clochard et ensuite m'avaient prit et emmené dans leur cachette. Un an après ils m'avaient encore mais je n'avais encore rien oublié. Je me souvenait de la façon dont ils l'avaient tué mais je faisait semblant de rien... pour un enfant de 3 ans j'étais déjà très futé. Je volais déjà des chose à mes kidnappeurs sans qu'il ne s'en aperçoivent. tout ceci avait duré 3ans. c'est à cette âge que je m'était vengé. bien qu'il m'avait enseigné l'art du combat et du vol, je les haissait. et une nuit, je leurs avait volé un poignard et quand ils revenaient se coucher apres une nuit de vole, j'en poignarda un. il n'avait pas crié. j'avait fait celà en toute discretion. pas un son.ensuite le deuxième. je montai discrètement sur lui, acota mon poignard sur sa gorge, l'enfonça, et le glissa sur le long de son cou. je n'oublirai jamais se moment. J'ai encore le poignard. La poigné en cuir et la lame argenté avec un "D" rouge dessu.il en restait encore deux. je grimpe sur le troisième qui lui, se réveille. Alors je me dépèchai à le tué mais il cria. sa mort n'avait pas été silencieuse et il avait fait assé de bruit pour réveiller son compagnon. je me cachait sous le lit et je l'attendait. il se leva, s'amenait vers le lit du dernier mort. J'était caché sous ce lit. quand il était assé près, je lui enfonçai mon poignard dans le pied, et je sorti du dessou de lit et l'acheva en lui enfonçant le poignard dans le coeur. Une fois avoir réalisé mon acte, j'était mort de peur. Je m'empressai de tout voler et de me sauver. Je me sauva dans la rue sous le drat noir étoilé. je me faufillait entre les gens qui ne me voyait pas voler leur chose. j'avait du me débrouiller seul. j'allait au marché voler des fruits pour survivre. je me faufillait entre les gens et je prenait un fruit je le remetais dans mon sac et je recomençais jusqu'à ce qu'il sois plein. Un jour je me suis fait prendre par un jeune acolyte. Il était pour la paix et n'aimait pas que je vole. Il m'avait promi de ne rien dire si je ne recomençais plus. La main dans le dos, avec mon poignard dans la main, j'hésitais. Il m'avait l'air gentil. Et je baissa l'arme en acceptant son offre. Gordaj qu'il s'apelle. C'est mon meilleur ami. et oui cette journée je me suis fait un ami. Même si je lui ai menti en disant que j'acceptait son offre il est devenu mon ami et m'a amené a son temple. Celui où il avait été élevé. Je volait presque tout les prêtre qui passait. Je m'amusait beaucoup. Je me sentait moin seul et j'avais de la nouriture saine. et pas volé. durant que mon ami fesait ses études, j'allait dans la rue et je volait les gens. j'aimais beaucoup voler. Et même qu'un jour j'avais volé un médaillon. Il m'étais inconnu mais je l'ai toujours gardé. J'avais trouvé quelque chose de très spécial sur cet homme aussi. Quelque chose qui m'a marqué et que je suis vite devenu dépendant. L'alcool. J'en but une gorgé et me retira la bouche. Je n'avais pas beaucoup aimé mais... quelque chose me poussais à recomencé et c'est ce que j'ai vite fait d'ailleur. Plus en plus j'en buvais, plus j'aimais celà. Et en plus j'étais dans un drôle d'état. Même qu'un jour mon ami Gordak me croyais fou. À l'âge de dix ans, j'en buvais environ cinq bouteilles par jour sans effet ensuite. Pour être îvre, je devait en boire au moin sept. Mais la moyenne de bouteille que je buvais étais environ cinq. Et ensuite c'est le combat que j'eu commencé à pratiquer. Mon ami Gordak regardait les livres et moi je combatais les cibles. je les frapais de toute mes forces en pensant a ma mère qui m'avais abandonné et au kidnapeurs que j'avais tué. et même qu'un jour j'avais prit mon élan et je fonçais sur la cible. Quand j'eu donné mon coup, la cible avais éclaté. J’étais étonné. C’est alors que je sorti du temple et je vit deux hommes qui se battaient. Je me suis aproché et un a couru vers l’autre en criant “salaud!!” et lui enfonça son épée dans le cou et se retira. En partant le monsieur m’aperçu et me dit : bonjour jeune homme. Tu dois être tromatisé par se que tu vien de voir. Et je lui répondi: non. Pas du tout. À l’âge de six ans j’ai tué quatre homme. Je me demandais seulement si je pouvais prendre le bouclier de l’homme. Et il me dit: prend tout se qu’il a si tu veut. J’ai prit se dont j’avait besoin. Sa vie! Bon au revoir petit gars. Et j’ai prit le bouclier de l’homme ainsi que ses pièces d’or. Le bouclier était magnifique. Il était courbée, en bois, verni bien sur, et il avait du cuir tout le tour de lui et ses gances étaient aussi fais de cuir.il y avait un signe dessu. C’était une épée cassé en trois. En rentrant au temple pour allé porter mes trouvailles, un homme vit mon pendentif que j’avais trouvé sur l’homme avec la bouteille d’alcool. Il s’empressa de me sauter dessu pour le volé mais je recula et il me rata. Je sorti mon fameux poignard et prit le bouclier. J’étais près à me battre.il sorti une grande épée à deux main. Il me donna un coup mais je l’encaissa avec mon bouclier. Je recula et je prit mon élan comme avec la cible. Je couru et il m’atendait. Une fois assé près, il me donna un coup d’épée que j’évita en fesant un saut vers la droite et je lui enfonça mon poignard dans le ventre. Il se pencha et je lui enfonça mon poignard à nouveau dans le cou. L’homme était mort. Je parti au temple et je me reposa un peu. Mes mains étant pleine de sang, puisque j’avais fouillé deux hommes mort, Gordak me questiona et réussi à me démasquer. Il n’était pas content et me bouda un peu mais me pardona ensuite. C’est ensuite que je lui avais parlé du médaillon que j’avais trouvé. Eh bien je lui avais avoué que je l’avais volé. Il leva la tête vers le ciel prit de l’eau, et il la bénissa en prononçant quelque paroles magiques, puis il m’en envoya dessu. L’eau me brulait. Elle me faisait très mal. Je crois que j’ai encore les brûlures au cou. Et je vînt pour lui donner un coup de poignard quand je me fît attraper le bras par un grand homme. Je n’ai jamais su qui il était mais il m’avait tout l’air d’un paladin. Il me prît tout entier ainsi que mes bien personel et me jeta en dehors du temple. J’étais encore seul dans la rue. J’avais crié en sortant: tu n’a pas le droit de contrôler ainsi. Et puis il entendait de moins en moins mes parole de colère. je prit mes affaires et je parti seul dans la rue. je devait encore me débrouier seul mais, il y avait une chose que je ne savait pas. L'homme à qui j'avais volé le pendentif était le maitre d'une guilde. Une guilde toute spéciale. Une guilde de barbare. Des barbares sanglants. et la guilde était à mes trousses. La guilde s'appelait les Drenko. C'était la meilleur guilde de Barbares que l'on pouvait trouvé. et j'avais tué l'un de leur homme... alors caché dans une ruelle sombre, un grand homme vînt me voir. Il faisait au moins sept pieds de long et un trois pieds de large.  
il s'aprocha de moi tranquillement, et sorti une grande épée. J'en avais jamais vu une aussi grande. heureusement, il y avais un mur de brique à ma gauche. je couru vers lui, et au bon moment, J'évita son coup en sautant sur le mur de ma gauche et me donna un élan pour sauter sur l'homme. j'étais juste au dessu de lui et metta mon pied sur son épaule et je mit ma dague à son coup. il me prit le pied et me lança tout au long de la ruelle.j'étais couché sur le sol juste au coté d'un tas de dechet. et c'est alors que je me dit: je ne veus pas encore finir dans un tas de dechet parceque si je ne fais rien il me découpera en morceaux et me mettera dans ce tas. je me leva, le regarda avec toute la haine que j'avais. je couru vers lui,et au moment où il allait me donné un coup je me lançai sous ses jambes et glissa jusqu'a son dos. je me leva vite et lui enfonça ma  dague dans son dos. Il avait crié mais... il n'était pas mort a mon étonnement. il se retourna avec le couteau encore enfoncé, et me donna un coup de poing des plus forts. je fût projeté au moins cinq mètre derière. Je souffrais. je me releva et bougea plus. j'atendais. il couru vers moi et je sauta une fois de plus sur le mur et prit la dague dans le dos. je mit le pied sur une vielle table de bois dans le tas de dechet et sauta sur le barbare en lui enfonçant mon poignard dans le crâne. il tomba par terre sur ses deux genous et s'éfondra ensuite sur le sol. je couru vers le temple en me disant que je ne pouvais pas duré plus longtemps. il me fallait un foyer. en allant au temple, il y avait la bande de barbare en entier qui m'attendait avec leur arme à la main. je me faufilla dans la rue en courant et je me rendi au temple. je cognais au porte mais personne répondait... je me faufilla dans une fissure que j'avais vu... je rentra dans le temple et alla dans la chambre de Gordak. mon poignard dans la main dans mon dos, je le réveilla et je lui dit: je m'excuse d'avoir volé mais... j'aimerais que tu me laisse vivre et que l'on reste ami... prèt à lui sauté dessu s'il cri de l'aide, j'esperais qu'il accepte mon offre. Il accepta avec plaisir. alors j'étais de retour au temple. il y avait déjà un an que je n'osais plus sortir parceque j'avais peur des barbares. et un jour, je décidai de sortir et d'en tué le plus possible jusqu'à ma mort. et alors je sorti et il n'y avait personne. pendant un an je m'en étais fais pour rien. et maintenant je pouvais continué a vivre. Celà faisais un an que je n'avais pas volé quelqu'un et j'avais hâte de recomencer. je me suis aproché du premier homme que j'avais vu. et remarqua un trait spécial. il avait une cicatrice au cou... cette endroit me rappelais quelqu'un. c'étais l'homme que je croyais avoir tué. celui qui m'avais sauté dessu juste après la découverte de mon bouclier. Il tourna les yeux vers moi, et tout de suite il m'avait reconu il sempressa de prendre son épée mais dès la main sur son manche, il avait déjà la main coupé. Il était par terre et pleurait son sort... il se demandait pourquoi il se faisait battre par un gamin. mais pour lui achevé la douleur je lui acota mon couteau sur le crâne, et il me dit, enfonce le vite...s'il-te plaît...et c'est se que je fît. je rentra au temple et je rencontra une femme...cette femme était très bizare et disait tout savoir sur moi... et m'a dit: je veux que tu me reviennes. je t'en prît... et je la regarda dans les yeux et soudain, ses yeux me disais quelque chose. J'avais vu les même dans mon reflet sur une fenêtre. et je m'écria: maman!!! et elle souri un moment puis elle arrêta soudainement quand je lui cria juste après: je te hais!!! tu m'as abandonné et tu ne peux savoir tout se que j'ai vécu... je sorti mon poignard et m'arrêta juste avant sa gorge et puis je dit: tu ne vaut même pas la peine de salir mon couteau. et puis je me sauva. bien sur elle courais, mais elle n'était pas assé vite pour me rattraper. je retourna au temple et je la haissais encore plus qu'avant. elle étais venu me récupéré pour faire la vie dure. déjà qu'elle m'avait abandoné dès la naissance, elle ne doit pas être très bonne mère. et surtout, je ne voulais pas abandoner Gordak. je couru vers Gordak pour lui raconter l'histoire. Il était au courant et voullait l’heberger au temple. Je lui avait prevenu qu’elle amenerais le malheur dans le temple mais Gordak voulu ne rien entendre. Tou les jours elle devait me cotoyer et me parler et me voir??? Non! Il n’en était pas question. Sois je la tuait discretement, sois je laissait Gordak regretté son sort et partir seul....je ne voulait tué personne dans ce temple et je decidai donc de partir. Une seule nuit apres mon depart j’entendit dire que le temple était en feu. Je courru rapidement vers le temple et entra. Je ne vit qu’une chose en entrant c’était Gordak mort pendu et avec un bras en moin. Je vomis. Je cherchait ma mère et quand je la trouvait elle flottait et elle me semblait d’une sorciere ou d’un demon. Ses yeux était rouges comme le sang et brulait les gens faible d’un simple regard. Ma première reaction fut la bonne, sautté sur elle avant qu’elle ne me voit et lui tranché la tête avec une épée que j’avait trouver. C’était plus efficace l’épée que la dague pour se genre de chose. Je fuit le temple et je remarqua ensuite le village. En feu aussi. Pauvre village..... Il était paisible, saint, mais je n’avait jamais prit Vergata pour mon village. Les monstres attaquaient Vergata. Les guerriers du village se battaient et donnaient le 100% de ce qu’ils avaient pour defendre leur village et leur famille. Je remarqua un homme qui volait quelque bourse. J’e me suis tout de suite remarqué en lui. Mais il avait l’air plus dur que moi. C’est après une semaine de guerre que ne restait que quelques guerriers plus fort que la normale et donnait leurs 100% encore parce qu’il n’avait plus rien..... plus de village, plus de famille. Ils ne voulaient que mourrir et se venger le plus possible. J’entendit le voleur marmonné qu’ils étaient idiot de continué ainsi. Je lui expliqua mon point de vu et il me demanda de l’acompagner dans la vie futur. J’accepta avec grade joie. Il s’appelle Dariomi et je le conais encore. Nous avons souvent combattu ensemble. Même que plus tard, nous avons créé une guilde nommé Schmu, et avons recruté une jolie dame nommé Érika. Dariomi en était amoureux, c’était clair et elle aussi était amoureuse de Dariomi, mais il ne s’avouerent leur amour qu’au mauvais moment. Une guerre eclata entre Schmu et Player killer. Je m’amusait fortement a tué leurs membres sur d’eux mais du moin pas tres puissants....Alors, la guerre avait duré trois jours et j’avait compté un totals de 563 membres tué! J’était fier de moi. Le chef decida de signer un traité de paix. Je remarqua tout de suite qu’il avait lui aussi remarqué le regard entre Dariomi et éraika. Je devina son intension. Je ne pouvait rien changer, mais je partai quand même achevé le reste des membres......je revient au moment le plus triste prevu, érika venait de mourrir juste apres avoir avouer a Dariomi son amour qui l’avait fait avant elle. Morte sous le crepuscule? Aujourd'hui je connais très bien Dariomi... J'ai même appris par une source malheureusement secrète que nous étions frères jumeaux! :O! C'est à ce moment que nous avons décidé de rejoindre la guilde *assassins* pour se venger de quiconque voudrais faire du mal aux innocents.





Bon je sais c'est pas beaucoup mais c'est un bon début....xD!
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 2 Nov - 06:42 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
X-Malediction-X


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2009
Messages: 40
Localisation: Détaycé(dans ton cul)

MessagePosté le: Lun 2 Nov - 11:10 (2009)    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

XDDDDDDDDDDDDDDDD *a moitier-mort*  je cite ma parti préféré (et le seul truc que j'ai lu MdR)
Triius a dit :
Ma mère vien juste d'accoucher et me jette dans la rue



XPDRRRRRRRRRRRRRRRR  *tombe dans les vappes*
_________________
Petit-fils de Tonton central (ig)


Revenir en haut
Central
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2009
Messages: 45

MessagePosté le: Lun 2 Nov - 12:21 (2009)    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

Je la lis ce soir et je te dis quoi mais c'est long O_O lol

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:46 (2018)    Sujet du message: Mon histoire

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    *Assassins* Index du Forum -> *Assassins* -> *Assassins* Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com